Denak gira bakegileak !
Nouvelle phase de mobilisations: Réunion de travail le 4 décembre 2021

Nouvelle phase de mobilisations: Réunion de travail le 4 décembre 2021

Nous lançons un appel à participer à la réunion de travail organisée le 4 décembre prochain à La Perle à Saint Pierre d’Irube de 9 heures à 12h30  pour construire ensemble cette nouvelle phase. Inscription : https://forms.gle/cWs4KS5472VKGvQDA

Le 17 octobre 2020, face à l’inertie du gouvernement français et à l’incessante agressivité du PNAT, nous avons convenu d’engager des actions plus fortes, et de les mener avec grande détermination. Ce mouvement avait été lancé le 19 septembre 2020, avec la construction d’un mur symbolique devant la sous-préfecture de Bayonne. Peu après, le 27 octobre 2020, la cour d’appel de Paris avait accordé la liberté conditionnelle à Frédéric Haramburu « Xistor ». Cela nous avait conduit, le 19 décembre, à suspendre l’action de désobéissance civile qui avait été préalablement décidée. Ceci, du moins, jusqu’à ce que nous ayons la preuve qu’une solution en faveur des prisonniers et de la remise en liberté de Jakes Esnal et Ion Parot serait engagée.

Ce 24 novembre 2021, cela fait un an que Frédéric Haranburu « Xistor » est en liberté conditionnelle. Une année où le pouvoir politique et le pouvoir judiciaire n’ont apporté aucune preuve d’un changement profond d’attitude. 

Ces dernières années, aucune mesure importante n’a été prise en faveur de la résolution globale des problèmes auxquels sont confrontés les prisonniers et les réfugiés. Des procès d’une autre époque sont menés jusqu’à leur terme, même si certaines poursuites ont été levées. D’autres mesures allant à l’encontre de l’avenir politique du Pays Basque restent de mise : le Fijait, les expulsions administratives et les interdictions de territoire. Jon et Jakes vivent leur 31e année d’incarcération à Lannemezan et au Muret, alors que le retour dans leur famille devrait être effectif.

En ce jour anniversaire du retour de « Xistor » auprès des siens, nous ne voyons toujours pas la moindre volonté de recherche de solutions relatives aux prisonniers, en particulier soulignons-le, dans le cas de Jon Parot et de Jakes Esnal ainsi que d’Unai Parot incarcéré en Espagne. C’est pourquoi, dans ce contexte, nous avons décidé de réactiver une dynamique de mobilisation plus offensive dans ses réalisations pendant tout le premier semestre 2022 !

Le démarrage de cette nouvelle phase a été fixé au 8 janvier 2022. « Le temps presse ! Unai, Jon eta Jakes gurekin ». Tel sera le thème de la manifestation prévue ce jour-là, dans les rues de Bayonne

En ces jours de 10e anniversaire de la Conférence internationale d’Aiete, au-delà du nouvel engagement pris en faveur de la résolution du conflit, nous lançons un appel afin d’unir nos forces en vue d’une nouvelle étape, que nous devrons accompagner et mener à bien. Nous lançons un appel à toute la population du Pays Basque, aux acteurs sociaux, aux organisations et à tous les élus.

Pour cela, nous lançons un appel à participer à la réunion de travail organisée le 4 décembre prochain à La Perle à Saint Pierre d’Irube de 9 heures à 12h30  pour construire ensemble cette nouvelle phase.

Nous vous le rappelons Monsieur Macron, l’heure de la résolution du conflit est venue !  Il est temps de passer des mots aux actes ! Le temps presse ! Jon, Jakes et Unai gurekin !