Denak gira bakegileak !
Réaction à la “Déclaration du 18 octobre”

Réaction à la “Déclaration du 18 octobre”

Bake Bidea et les Artisans de la Paix, voulons valoriser comme un pas important et nécessaire la “Déclaration du 18 octobre”, faite hier par la gauche indépendantiste, qui confirme la décision prise il y a dix ans, reconnaît les dommages causés, exprime son empathie et sa proximité avec les victimes de l’ETA, assume le droit de toutes les victimes à la reconnaissance et à la réparation, et souligne l’importance de trouver une solution à la question des prisonniers.

Nous appelons tous les acteurs institutionnels, politiques, sociaux et syndicaux à lui donner la valeur qu’elle mérite dans le cadre du dixième anniversaire de la Conférence internationale d’Aiete et à la veille du 20 octobre, date à laquelle l’ETA a annoncé la “fin de son activité armée”.

Ce week-end, a été encore mis en exergue que la perception antagonique du conflit entre la société du Pays basque et des états. Au pays Basque la volonté d’un vivre ensemble juste et durable ne fait que grandir. Il est maintenant aux états de répondre favorablement à ce que la société basque souhaite.

Comme exprimé par La majorité politique et la société civile à la conférence de Bayonne du 16 octobre , nous exigeons la libération immédiate d’Ion Parot et Jakes Esnal et une solution à la question des prisonniers. La société basque est prête à accompagner tous les pas vers le dialogue afin d’ouvrir ensuite la voie à la reconnaissance de toutes les victimes de ce conflit, et afin de construire une solution intégrale de ce conflit.