Denak gira bakegileak !
19 décembre action de désobéissance civile.

19 décembre action de désobéissance civile.

Suite à l’Assemblée des Artisans de la paix du 17 octobre.

Ce 17 octobre, à la date d’anniversaire de la Conférence International d’Aiete, 60 personnes dont des représentants d’organisations et des élus, se sont réunies en assemblée extraordinaire conviée par les Artisans de la Paix afin de déterminer ensemble, les nouvelles initiatives à construire au lendemain de la journée de mobilisation du 19 septembre.

Nous l’avons toujours dit et nous l’avons montré : la question des prisonniers est intimement liée à celle des victimes quelles qu’elles soient. Ce sont deux expressions cruelles d’une même histoire qu’il faut traduire en construction du vivre ensemble. Mais, aujourd’hui, il y a un obstacle qui entrave le chemin de la paix et la construction du vivre-ensemble: c’est le blocage sur le dossier des prisonniers. Après 10 années d’unilatéralité qui ont vu l’arrêt définitif de la lutte armée, le désarmement total et sans conditions, et la dissolution de l’ETA, il n’y a pas de la part des Etats, de réponses à la hauteur des enjeux. Il est temps que les pouvoirs publics entrent résolument dans la démarche. Ce sont les pas des uns et des autres qui permettront d’avancer.

Partant du constat que notre dynamique actuelle de mobilisation n’était pas suffisante pour être entendu à Paris, l’assemblée du 17 octobre a travaillé par ateliers sur la façon d’élargir notre champ d’interpellation avec de nouvelles initiatives diplomatiques, pédagogiques, et de nouvelles formes de mobilisations. Il a été décidé d’agir de façon plus forte, non seulement sur le territoire du Pays Basque, mais bien au-delà, car la question que nous voulons résoudre au Pays Basque est une question universelle ! Si les actions diplomatiques, pédagogiques et politiques doivent demeurer, il est paru évident que de nouvelles formes de mobilisations devaient être mises en place.

L’assemblée générale des Artisans de la Paix a décidé d’impulser un cycle de mobilisation, déterminée et permanente. Cette mobilisation montera crescendo dans les mois à venir, jusqu’à que le blocage politique et le traitement d’exception que subissent les prisonniers basques et qui empêche leurs libérations cèdent enfin.

Pour ce qui est des premières mobilisations retenues, les Artisans de la Paix appellent à une action de désobéissance civile pour les prisonniers basques le samedi 19 décembre, à l’occasion du 4ème anniversaire de l’opération de Louhossoa. Cette action sera massive et déterminée, tout en s’inscrivant dans la philosophie pacifique, respectueuse des personnes et plurielle qui anime la démarche des artisans de la paix depuis ses débuts. Nous aurons besoin de centaines de volontaires, prêts à participer à une telle action forte, désobéissante, et prêts à y consacrer leur journée entière, voire d’avantage si nécessaire. Une seconde mobilisation est prévue le 9 janvier 2021.

Nous donnerons très rapidement plus de détails sur les heures et lieux de rendez-vous et équipements qui pourront être nécessaires.